Pays insulaire situé dans l’océan Pacifique, le Japon est une contrée reconnue pour sa puissance économique et financière. De ce fait, s’y expatrier devient une opportunité de dynamiser sa carrière ou de bénéficier d’une première expérience internationale. Toutefois, avant de s’y installer, vous devez prendre connaissance de diverses informations.

Les démarches nécessaires avant l’installation

Un séjour de plus de 3 mois au pays du soleil levant nécessite un visa et un passeport en cours de validité. Si vous voulez vous y installer pour travailler, un visa travailleur sera livré. Il s’adresse plus particulièrement à une main-d’œuvre hautement qualifiée, et est valable de 6 à 12 mois. Pour un cadre d’entreprise ou un dirigeant, il peut durer jusqu’à 3 ans maximum. Vous devez également savoir qu’au Japon, il existe 27 statuts de résidence différents qui permettent d’exercer un emploi sur le territoire.

Mis à part cela, vos vaccins devront être à jour. Ils ne sont pas exigés sur le sol japonais. Toutefois, il est toujours prudent d’être immunisé de quelques pathologies. On compte, par exemple, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche. Par ailleurs, si vous envisagez de passer de fréquents séjours en milieu rural, les vaccins contre l’encéphalite japonaise, l’hépatite A et B et la typhoïde sont recommandés. En outre, une souscription à une assurance expatriation est conseillée afin de bénéficier d’une couverture optimale en cas de besoin. Vous devez aussi vous munir d’un permis de conduire international.

Les différences de culture

L’expatriation au Japon est une occasion particulière de découvrir un style de vie, une culture et une langue totalement nouveaux. En effet, la différence culturelle est grande entre le monde occidental et le Japon oriental. Vous devez absolument savoir que la vie en société dans cette contrée se base sur la politesse, la modestie, la ponctualité et la propreté. Effectivement, le respect de l’autre se vit au quotidien, que ce soit dans les lieux publics, les bureaux, les transports en commun…

Il faut, par exemple, savoir que dans ce pays quand on donne ou on reçoit quelque chose, l’usage des deux mains est conseillé. Dans les rues et les transports publics, il est également interdit de fumer, de s’embrasser, de boire et de manger. Mis à part cela, dans un restaurant, avant d’entrer dans les toilettes, vous devez vous servir des sandales spéciales qui y sont placées. À table, il faut également éviter de pointer quelqu’un ou quelque chose avec les baguettes.

Les villes recommandées pour les expatriés

Tokyo figure parmi les villes conseillées pour les expatriés dans le pays du soleil levant, même si cette municipalité fait partie des postes budgétaires les plus sensibles. À savoir que le loyer mensuel tourne autour de 3 000 à 4 000 yens par m². Cette ville compte quelques quartiers résidentiels qui abritent des expatriés. En ce qui concerne la scolarité de vos enfants, Tokyo dispose de nombreuses écoles internationales, quel que soit leur niveau.

Mis à part Tokyo, vous pouvez également vous installer dans d’autres villes reconnues, par exemple, Osaka, la municipalité gastronomique japonaise. Celle-ci vous permettra de vivre pleinement une expérience hors du commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *